15.09.17 – The Dragon Manifesto by John Berrick

Exposition inaugurée par son excellence Mr Stephen Brady AO CVO Ambassadeur d’Australie en France. Une rencontre entre l’art et la mode sublimée grâce aux robes crées par John Berrick spécialement pour cet événement.

John BerrickJohn Berrick WEB.jpg

Le premier dragon auquel John Berrick a été confronté de près a été un dragon impérial à cinq griffes, enroulé autour d’une coupe en céladon trouvée dans un marché d’antiquités de Shanghai. Par la suite, il a été littéralement assailli par des dragons dans toutes les régions d’Asie où il a travaillé de nombreuses années. Sur les toits des temples, sur des poignées de porte, des objets de laque et de jade, des céramiques et des bronzes, au Japon, en Corée, au Vietnam et en Thaïlande, il les a rencontrés partout où il a voyagé.

À son arrivée en France John commence à considérer le dragon comme un talisman ayant une signification personnelle pour lui-même. Il réalise que ces dragons le poursuivent dans le monde entier depuis des années. Les dragons, ces puissantes créatures mythiques, sont apparus d’eux-mêmes dans de nombreuses cultures. Ils répondent au profond besoin de mystère, d’inexplicable, de quelque pouvoir transcendant qui est propre à l’être humain.
John est né en Australie, mais a passé une bonne partie de sa vie à créer du divertissement aux quatre coins du monde. Son œuvre, tout aussi scénographique que graphique, est le fruit d’expériences et d’influences cumulées, d’un amalgame d’images et de symboles disparates, et cette superposition de pays et de cultures correspond parfaitement au style de collage fortement texturé qu’il a développé au fil des années.

Son exposition précédente, Riders in the Bois, organisée à Hong Kong, était consacrée aux chevaux, des créatures qui ont toujours joué un rôle dans sa vie. Sa dernière exposition, The Dragon Manifesto, fait usage de quantités massives d’images superposées pour donner à ces créatures antiques une voix contemporaine.

 

.